Cabinet

20 rue d'Etampes à Chartres - 28000

© 2015 by Murielle Templier

Le mot sanskrit "Ayurvéda" est composé d’ayus (vie, longévité) et de veda
(science, connaissance) et signifie "science de la vie ou de la longévité".

 

On dit que les principes de l’ayurvéda ont été transmis par les Dieux à des "rishis"
(sages de l’Inde classique), pendant leur méditation il y a plus de 5 000 ans.

 

La connaissance ayurvédique est enracinée dans les védas, textes sacrés qui
remontent à des millénaires :

- le rig véda (le plus vieux)

- le yajus véda

- le sama véda (3 000 av J.-C.)

- l’atharva véda (1 200 av J.-C., principale source de l’ayurvéda)

 

Ils y regroupent l’étiologie (la science de la cause des maladies), la symptomatologie
et la médication. Le texte ayurvédique principal nommé Charaka Samhitâ explique
par exemple comment le corps est constitué de cellules et énumère 20 organismes
microscopiques différents qui peuvent causer les maladies.

 

L’Ayurvéda est divisée en différentes branches qui contiennent tous les aspects de la santé et de la guérison :
la médecine bien sûr, mais aussi l’astrologie, l’alimentation, le massage, la méditation, le yoga, les mantras,
la respiration, les plantes, etc….

 

"L’ayurvéda
tient compte
de l’esprit autant
que du corps et
du mental et inclut
des pratiques telles que le yoga,
la méditation
et les mantras."

Dhanwantari, धन्वंतरि

Il est le médecin des dieux et le dieu de la médecine ayurvédique.

l’Ayurvéda est un programme de vie qui contribue à créer l’harmonie, et qui accompagne chaque jour l’hygiène de vie, physique et mentale, dont nous avons besoin pour renforcer notre santé et notre longévité.

 

Les maladies causant la peur de toutes les choses vivantes qui
sont apparues, Ô seigneur, indique- moi les mesures appropriées
à rendre pour en guérir ».

 

Puis le Seigneur (Indra), ayant observé la vaste intelligence du grand sage, lui transmit l’Ayurvéda en quelques mots.

 

Extrait de : Charaka Samhitâ, chapitre 1:18

 

Équilibrer le corps et le mental

 

 

Dans la philosophie ayurvédique l’EQUILIBRE c’est la santé !

Cela implique une interaction harmonieuse entre les émotions, le corps, l’intellect, les actes, le comportement et l’environnement dans lequel nous vivons. Tous ces éléments sont importants et indissociables pour un bon état de santé et de bien-être. Agir contre nature d’une façon générale provoque le déséquilibre et cela aboutit à la maladie.

 

LA VÉRITABLE SANTÉ
 

L’homme n’a pas de désir plus fort que celui de mener une vie saine, heureuse et inspirée.
De ces 3 biens, la santé est le plus fondamental, parce que sans elle, on ne peut se sentir
heureux et inspiré.

Dans le Charaka Samhitâ, la santé existe quand toutes les conditions suivantes
sont remplies :

 

• les 3 doshas sont équilibrés

• les 5 sens fonctionnent naturellement

• le corps et l’esprit sont en harmonie

• tous les dhaatus (tissus du corps) fonctionnent

• les 3 malas (déchets, urine, sueur) sont produits et éliminés naturellement

• les srotas (canaux du corps) sont débloqués et parcourus d’énergie

• l’agni (le feu digestif) est sain et l’appétit est normal

"L’une
des clés

de la santé

pour l’ayurvéda,

c’est la possession

d’un corps qui fait circuler normalement les éléments nutritifs

et qui expulse efficacement

les toxines."

Les aliments nous fournissent les éléments qui conviennent,

le massage et le yoga suscitent une bonne circulation énergétique, aident nos corps à croître et à se renouveler et le mental à se relaxer.

En améliorant la circulation des éléments nutritifs et en aidant l’organisme à éliminer les toxines, le massage joue un rôle important dans la purification du corps et le maintien de la santé.

Ce rôle purificateur est ce qui fait du massage une pratique très bénéfique pour atteindre l’inspiration et la joie. S’il fait l’objet d’une pratique quotidienne, le massage peut aider à régénérer le corps.

 

Quand au yoga, les asanas (postures) sont efficaces pour toutes les constitutions. Lorsqu’elles sont pratiquées correctement, elles bénéficient à tous les doshas.

Tout le monde devrait pratiquer des asanas au moins une demi-heure par jour afin d’éviter le développement d’excès doshiques.

“Celui dont les humeurs sont équilibrées, dont l'appétit est bon, dont les tissus du corps et toutes les éliminations corporelles fonctionnent correctement et dont l'esprit, le corps et l'âme sont joyeux ou emplis de félicité, celui là est une personne en bonne santé."

 

Extrait de : Charaka Samhitâ, chapitre 15, Sloka 10

 

Tridosha et les 5 éléments  

 

La théorie du tridosha –vata (vent), pitta (bile), kapha (mucus)- est propre à l’ayurvéda.

 

Ces 3 doshas ou « humeurs » constituent la nature chimique de chaque individu. Nous naissons avec des niveaux de doshas adaptés à notre corps qui déterminent notre constitution ou prakriti qui nous caractérise sur le plan physique et psychique toute notre vie.

 

 

 

Chaque dosha est la combinaison de 2 éléments :

 

Air (prédominant) + Ether (ou espace)=Vata

Feu (prédominant) + Eau=Pitta

Eau (prédominant) + Terre=Kapha

 

Il y a 7 types de constitutions natales / Prakriti:

 

VATA

PITTA

KAPHA

VATA-PITTA

PITTA-KAPHA

VATA-KAPHA

SAMA DOSHA (3 doshas en quantité égale)

 

 

 

Un équilibre harmonieux (prakriti) est essentiel pour le maintien du bien être physique et mental.

Toute perturbation dans un dosha crée immédiatement un déséquilibre (vikriti) dans le corps et interrompt l’élimination des toxines.

C’est en connaissant votre propre dosha dominant dans votre fonctionnement physique et mental, que vous pouvez agir préventivement pour le maintien de votre équilibre, sachant que ces doshas seront naturellement facilement déséquilibrés et susceptibles de créer des problèmes de santé ou des perturbations psychologiques.
L’Ayurveda intervient en premier lieu au niveau préventif…

Un vata peut recevoir des massages quotidiennement et des shirodaras régulièrement.

 

En yoga, asana (posture) devrait être lent et stable avec un accent de relâchement de la tension dans les hanches, les lombaires et les articulations sacro-iliaques. Les postures assises, d'ancrages et de flexion avant seront utiles pour équilibrer vata.

 

exemple : Virabhdrasana II (le Guerrier II) et Uttanasana (flexion avant), Paschimottanasa (Assise et flexion avant), Janu Sirsasana (la Tête sur le genou), Padmasana (le Lotus).

Des torsions douces exécutées avec un accent sur le souffle sont aussi excellentes pour sortir les accumulations vata du système nerveux.

Quel est votre Dosha ?

 

 

L’ayurvéda est officiellement enseignée en Inde à l’Université.Seul un médecin ayurvédique peut déterminer votre constitution en prenant votre pouls,cependant vous pourrez trouver quelques tests comme ceux ci-dessous qui pourront vous donner un aperçu de votre constitution.

 

 

 

 

VATA
Vata en sanskrit signifie « bouger » et les personnes vata sont de nature énergique et mobile.

 

Conseils

 

"Ayez un rythme
régulier, huilez-vous

la peau régulièrement, faites quotidiennement

un peu d’exercice, ayez beaucoup de sommeil
et 
de repos, restez
au chaud, 
nourrissez 

vos sens."

 

VATA équilibré : Enthousiaste, positif, concentré, flexible, imaginatif, sensible, aimant parler, bon sommeil, transit efficace.

 

VATA déséquilibré : hypervigilant, réactif, énervé, agité, trouble du sommeil, tendance à être trop excité, fatigue, constipation, tensions musculaires, anxiété, soucis, peau très sèche, perte de poids.

 

Ce qui aggrave VATA : trop d’activités, sommeil inadéquat, repas irréguliers, climat froid et sec, surmenage, trop de tensions physiques et émotionnelles, nourriture trop amère ou astringente, voyages, maladies.

Cliquez sur les logos :

Le Bol Kansu pour calmer le feu, est le massage idéal
pour les troubles de la vue et du sommeil de Pitta.

Massage avec pressions pour le relâchement.

shirodara et tout autre soin permettant de calmer

l'activité cérébrale.

 

En yoga, les types Pitta nécessitent surtout des

asanas calmant leur tempérament passionné et

déterminé. Evitez de transformer votre pratique

en séance d'entraînement dynamique. Allier la

méditation à votre pratique pour un bon équilibre.

Les postures qui dégagent la tension du milieu de

l'abdomen seront les bienvenues pour équilibrer pitta.

 

exemple : Trikonasana (pose de Triangle), Bhujangasana (le Cobra), Dhanurasana (pose de l'Arc), Chandra Namaskar (Salutations à la Lune), ouverture de la cage thoracique, fléxion et étirement.

Explorez d'autres pratiques de rafraîchissement comme sheetali pranayama.

PITTA
Pitta en sanskrit signifie « chaleur » ou « brûlant » et les personnes pitta peuvent dénoter
un tempérament fougueux.

 

 

Conseils

 

"Réussissez

sans vous mettre

sous pression,

assurez-vous d’un

sommeil suffisant,

évitez les aliments salés,

gras ou épicés, buvez beaucoup d’eau,

préférez les endroits frais, faites quotidiennement de l’exercice n’impliquant pas

de compétition,

limitez les écrans."

PITTA équilibré : grande énergie, gentil, contentement, satisfait de la vie en général, aime les challenges, bonne digestion, peau lumineuse, bonne concentration, discours bien articulé et précis, courageux, intellectuel, pensée rapide.

 

PITTA déséquilibré : foie faible, problèmes inflammatoires, excès, perfectionniste, frustration, colère, agressif,
irruptions cutanées, irritable et impatient, cheveux blancs ou calvitie précoce, jalousie, compétitivité et trop d’ambition.

 

Ce qui aggrave PITTA : Trop de chaleur ou d’exposition au soleil, alcool, drogue et cigarettes. Etre toujours pressé,
activité excessive, nourriture trop pimentée, trop salée, sauter des repas.

 

Le massage est très bon pour la circulation de la lymphe. 

 

En yoga, les types Kapha ayant tendance à être sédentaires et plus lents bénéficient d’exercices plus

actifs, comprenant des asanas orientées sur des mouvements plus rajasiques ou des sauts.

 

Exemple : Ustrasana (la posture du Chameau),

Setu Bandhasana (le Pont - pour libérer la poitrine et ainsi

empêchent la congestion), Adho Mukha Svanasana (le Chien),

les répétitions de Surya Namaskara (Salutation au soleil).

 

A cela s'ajoutent différents pranayamas pour plus de réchauffement

ou rafraîchissement, de concentration, d'ancrage, de renforcement

afin de réduire la dispersion.

KAPHA
Kapha en sanskrit signifie « embrassant » et les personnes kapha pardonnent facilement
et sont aimantes.

 

 

 

Conseils

 

"Variez votre

routine,

ayez beaucoup

de stimulation mentale, levez-vous tôt, couchez-vous tard,

restez au chaud, pratiquez des exercices physiques réchauffant."

KAPHA équilibré : Chaleureux, tolérant, prompt à pardonner, ayant de la compassion, émotionnellement stable, calme et détendu, lent, méthodique, bonne mémoire, courageux, endurant, robuste et fort, résistance naturelle aux maladies.

 

KAPHA déséquilibré : procrastine, sensibilité au froid, problème respiratoire, indifférent, dépression, oedème, peau grasse, trop de sommeil, allergies, digestion lente, léthargie, possessif, matérialiste, inertie, digestion lente et obésité.

 

Ce qui aggrave KAPHA : sommeil excessif surtout la sieste dans la journée, manque de stimulation, nourriture lourde, trop sucrée, trop salée, trop amère et onctueuse, climat froid et humide.

 

“En résumé, vâyu (vata), pitta et kapha
sont les 3 doshas ; ils détruisent et soutiennent (maintiennent) le corps quand ils sont respectivement anormaux et normaux."

 

Extrait de : Ashtanga Hridayam, chapitre 1 :16